;

Puniques Carthaginoises. "Zeugitane" "Numide" et "Hispano-Cathaginoises" des IV au IIème s. av. JC

 L’histoire de Carthage n’est guère facile à étudier du moins dans sa composante phénico-punique en raison de son assujettissement par les Romains à la fin de la Troisième guerre punique...

L’histoire de Carthage n’est guère facile à étudier du moins dans sa composante phénico-punique en raison de son assujettissement par les Romains à la fin de la Troisième guerre punique en 146 av. J.-C. Il ne reste en effet que peu de sources primaires carthaginoises et celles disponibles posent davantage de questions qu’elles n’aident à la compréhension de l’histoire de la ville qui se posa en rivale de Rome.

Certains textes puniques ont été traduits en grec ou en latin, comme des inscriptions sur des monuments d’Afrique du Nord. Cependant, la majorité des sources reste disponible par le biais d’auteurs grecs et romains : Tite-Live, Polybe, Appien, Cornélius Népos, Silius Italicus, Plutarque, Dion Cassius et Hérodote. Ces auteurs proviennent de cultures souvent en rivalité avec Carthage : les Grecs lui disputèrent la suprématie en Sicile et les Romains entrèrent en guerre contre la cité. Ces sources rédigées par des étrangers ne sont donc pas toujours dénuées de préjugés. Toutefois, des excavations récentes ont mis au jour des sources primaires plus fiables, même si elles restent insuffisantes4 ; le produit de certaines fouilles confirme des aspects de la vie à Carthage telle que la décrivaient les auteurs anciens, mais d’autres non, beaucoup de découvertes restant encore peu probantes.

Comme tous les comptoirs phéniciens, Carthage doit, en signe d’allégeance et de piété, verser un tribut à Tyr. Cependant, le déclin de cette dernière face à la progression des Grecs aurait incité la cité punique à prendre son indépendance au cours de la seconde moitié du viie siècle av. J.-C.. Un siècle et demi après la fondation de la ville, les Carthaginois se seraient installés aux îles Baléares, selon une interprétation d’un texte de Diodore de Sicile, puis dominent l’ouest de la Sicile, le sud de la Sardaigne et, alliés aux Étrusques, repoussent les Grecs hors de Corse lors de la bataille d'Alalia de 540-535av. J.-C. Ils contrôlent alors la totalité du commerce et de la navigation en Méditerranée occidentale et possèdent de nombreux territoires à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Afrique : Maurétanie, Numidie,Ibérie, Ibiza, Sicile, Sardaigne et Corse. Comme dans le cas de Rome, son ennemie mortelle, le nom de la ville englobe tous les territoires soumis à sa juridiction.

Le terrain sicilien est le lieu d’affrontement des Puniques et des Grecs dans le long cycle des guerres siciliennes aux Ve-IVe siècles av. J.-C. La même île est à l’origine de la première du cycle des guerres puniques entre la République romaine et le pouvoir carthaginois et s’achève par la défaite de ce dernier. La cité parvient à se relever, en particulier du fait de conquêtes dans la péninsule Ibérique, mais laDeuxième guerre punique avec l’épopée d’Hannibal Barca s’achève aussi par la défaite et la fin de l’impérialisme carthaginois. Le dernier conflit est inégal, même si la cité résiste trois ans avant d’être anéantie.

Après la destruction de 146 av. J.-C., la cité est reconstruite par les vainqueurs et rebaptisée Colonia Iulia Karthago, même si elle ne regagne jamais l’importance qui fut la sienne : elle retrouve cependant une certaine aura au travers de son rôle de capitale proconsulaire puis de son rôle important dans la diffusion du christianisme. À partir de la conquête vandale, la cité occupe cependant un rôle de plus en plus secondaire, le Moyen Âge voyant, sinon sa désertion, du moins une faible occupation du site.

Numismatique

 
Monnaie carthaginoise avec une tête de déesse couronnée de céréales aux environs de 250 av. J.-C. Londres, British Museum

Les monnaies carthaginoises apparaissent tardivement : l’économie punique n’est pas monétaire au départ car les échanges s’effectuent en utilisant des lingots voire par l’usage du troc110. Les premières datent de 480 voire 430 av. J.-C.111. La naissance du monnayage punique est à lier à la nécessité de payer les mercenaires engagés pour le compte de la cité punique en Sicile112, les ateliers de Motyé et Palerme ayant été considérés comme les lieux de frappe des premières monnaies de cette civilisation113. À Carthage, les ateliers ne débutent leur activité qu’au milieu du ive siècle av. J.-C.114. Le métal utilisé est l’or, l’électrum et l’argent à la fin du iiie siècle av. J.-C.. L’aloi et la qualité de frappe de ce monnayage baisse dès la fin de la Deuxième guerre punique114, les fouilles archéologiques ne permettant pas de considérer cet élément comme un argument d’une supposée décadence112.

Les émissions proprement carthaginoises passent d’un système pondéral étalonné sur la drachme éginétique au shekel phénicien. Selon Jacques Alexandropoulos, cette transition métrologique serait liée à la perte des comptoirs siciliens, justifiant le passage d’un système punico-grec à vocation internationale vers des frappes phénico-puniques à usage interne, exprimant également un sursaut « nationaliste » de Carthage. La typologie des monnaies de Carthage étaye d’un point vue stylistique l’idée de la paternité grecque de ce monnayage. C’est particulièrement le cas du type dit, selon Stéphane Gsell, Gilbert Kenneth Jenkins ou encore Pierre Cintas, à la tête d’Aréthuse, de Cérès ou de Tanit. Quel qu’il soit, ce portrait semble devoir beaucoup à Évainète. À l’instar des cités grecques et de leurs colonies en Grande Grèce, Carthage affirme son identité. Elle s’annonce africaine à travers des types monétaires emblématiques : outre la tête de divinité controversée, le cheval(passant au galop en protomé) et le palmier sont utilisés alternativement ou conjointement.

Une plus grande diversité des types abordés dans le monnayage carthaginois apparaît dans les émissions de Sicile, de Sardaigne, de la péninsule Ibérique et sur les trois derniers siècles d’existence de la métropole.

Très bon lien pour comprendre le monnayage de l'Afrique Antique 

http://slgnumis.over-blog.com/2014/01/les-monnaies-de-l-afrique-antique.html 

Display
Carthage, Zeugitane (300-264 AV JC), Bro...
Carthage, Zeugitane (300-264 AV JC), Bro...

Carthage, Zeugitane (300-264 AV JC),  demi-unité  Avers: tête de Tanit à gauche couronnée d’épis avec boucles d’oreille, Revers: Cheval à droite devant un palmier. 2,88 g - 15 / 16 mm - Axa à 9 h  Très bel exemplaire...

Coins Ancient coins (650 B.C. to 1453 A.C) Greek coins Zeugitana Carthage

HISPANO-CARTHAGINOISES Demi-unité IIIè s...
HISPANO-CARTHAGINOISES Demi-unité IIIè s...

HISPANO-CARTHAGINOISES Demi-unité IIIè s. av.jc Monnayage d'occupation carthaginoise, (atelier de frappe mobiles voyageant avec des troupes dans le sud de l'Espagne pendant la II guerre punique (218-210 BC), quart calco bronze Tanit tête / tête de...

Coins Ancient coins (650 B.C. to 1453 A.C) Celtic coins Ibéria

NUMIDIE - ROYAUME DE NUMIDIE - MASSINISS...
NUMIDIE - ROYAUME DE NUMIDIE - MASSINISS...

NUMIDIE - ROYAUME DE NUMIDIE - MASSINISSA ou MICIPSA Unité (Shekel) 200 - 150 av.jc Avers Tête laurée à gauche Revers Cheval à gauche, globule dessous 12,21 g  -  27 mm Ce type est mal daté, attribué soit à Massinissa (203-148...

Coins Ancient coins (650 B.C. to 1453 A.C) Greek coins Zeugitana Carthage

Unité de bronze (Shekel) de Carthage (22...
Unité de bronze (Shekel) de Carthage (22...

Unité de bronze (Shekel) de Carthage (221 - 210 Av. JC) Entre la 1ère et 2ème guerre punique contre la République Romaine. ou (Zeugitane, moyen bronze, Carthage, c.215-201 av. J.-C) selon référence ... Avers : Anépigraphe....

Coins Ancient coins (650 B.C. to 1453 A.C) Greek coins Zeugitana Carthage

ZEUGITANE - CARTHAGE Demi-Unité de bronz...
ZEUGITANE - CARTHAGE Demi-Unité de bronz...

ZEUGITANE - CARTHAGE Demi-Unité  (310 - 280 av.jc) deuxième guerre punique  droit : Tête de Tanit à gauche  revers: Chaval devant un palmier  2,82 g 14/17 mm  Très belle représentation du Cheval devant le palmier Cette émission comprend des unités...

Coins Ancient coins (650 B.C. to 1453 A.C) Greek coins Zeugitana

ZEUGITANE - CARTHAGE Demi-Unité de bronz...
ZEUGITANE - CARTHAGE Demi-Unité de bronz...

ZEUGITANE - CARTHAGE Demi-Unité de bronze (400-350 av.jc) droit : Tête de Tanit à gauche  revers: Chaval devant un palmier  2,31 g 14/15 mm  Poids léger. Très belle représentation de la tête de Tanit avec les détail de la...

Coins Ancient coins (650 B.C. to 1453 A.C) Greek coins Zeugitana

ZEUGITANE - CARTHAGE Shekel (300 - 264 a...
ZEUGITANE - CARTHAGE Shekel (300 - 264 a...

Shekel Date: c. 300-264 A.C. Carthage  ville: Carthage, Zeugitane  Atelier en Sardaigne  Avers: tête de Tanit à gauche couronnée d’épis avec boucles d’oreille Revers: Tête de cheval à droite avec lettre punique et branche de palmier sous la...

Coins Ancient coins (650 B.C. to 1453 A.C) Other ancient coins

ZEUGITANE - CARTHAGE Shekel ou Unité de ...
ZEUGITANE - CARTHAGE Shekel ou Unité de ...

Shekel Date: c. 300-264 A.C. Carthage  ville: Carthage, Zeugitane  Atelier en Sardaigne ?  Avers: tête de Tanit à gauche couronnée d’épis avec boucles d’oreille Revers: Tête de cheval à droite. à droite lettre punique (demi-croissant et point -...

Coins Ancient coins (650 B.C. to 1453 A.C) Greek coins Zeugitana Carthage

ZEUGITANE - CARTHAGE Shekel ou Unité de ...
ZEUGITANE - CARTHAGE Shekel ou Unité de ...

ZEUGITANE - CARTHAGE Shekel ou Unité de Bronze (300 - 264 av.jc) Nom de l'atelier : CarthageMétal : cuivreDiamètre : 19 mmPoids : 4,10 g.Degré de rareté : R1 N° dans les ouvrages de référence :...

Coins Ancient coins (650 B.C. to 1453 A.C) Other ancient coins

ZEUGITANE - CARTHAGE(400-300 avant J.-C....
ZEUGITANE - CARTHAGE(400-300 avant J.-C....

ZEUGITANE - CARTHAGE(400-300 avant J.-C.) Unité de bronze au palmier  Date : c. 350-320 AC.Nom de l'atelier : Carthage Titulature avers : Anépigraphe.Description avers : Palmier datier Titulature revers : Anépigraphe.Description revers : Tête et cou de cheval...

Coins Ancient coins (650 B.C. to 1453 A.C) Greek coins Zeugitana Carthage

Zeugitane (400-350 AV JC), Bronze Tanit ...
Zeugitane (400-350 AV JC), Bronze Tanit ...

Carthage Zeugitane (400-350 AV JC) Bronze (AE 16)Avers: Tête africaine de Tanit à gauche, Coiffure caractéristique de cette époque avec la boucle d'oreille à 3 pendentifs. Revers: Cheval passant à droite devant un palmier, devant, trois...

Coins Ancient coins (650 B.C. to 1453 A.C) Greek coins Zeugitana Carthage

Zeugitane Carthage (221 - 210 Av. JC) tê...
Zeugitane Carthage (221 - 210 Av. JC) tê...

  Unité de bronze (Shekel) de Carthage (221 - 210 Av. JC) Entre la 1ère et 2ème guerre punique contre la République Romaine. ou (Zeugitane, moyen bronze, Carthage, c.215-201 av. J.-C) selon référence ... Avers : Anépigraphe....

Coins Ancient coins (650 B.C. to 1453 A.C) Greek coins Zeugitana

Zeugitane Carthage (221 - 210 Av. JC) tê...
Zeugitane Carthage (221 - 210 Av. JC) tê...

Unité de bronze (Shekel) de Carthage (221 - 210 Av. JC) Entre la 1ère et 2ème guerre punique contre la République Romaine. ou (Zeugitane, moyen bronze, Carthage, c.215-201 av. J.-C) selon référence ... Avers : Anépigraphe....

Coins Ancient coins (650 B.C. to 1453 A.C) Greek coins Zeugitana Carthage

robot killer