Gens Julia (Jules César) -49/Denier à l'éléphant

Denier frappé en -49 pour les légions de César.

CAESAR Éléphant passant à droite; à ses pieds, un serpent (ou un carnyx).

Instruments pontificaux: simpulum, aspersoir, hache à sacrifice, chapeau à sacrifice.

17.5mm 3.5g

RRC 443/1 –  B.9 (Julia) – CRR.1006

Le revers se réfère à la charge de Pontifex Maximus qui faisait de César le chef suprême de la religion romaine depuis 63 avant J.-C. L’explication du droit est difficile. Il semble que l’éléphant symbolise César lui-même, par un jeu de mot sur son nom. Le serpent pourrait bien être un carnyx, trompette gauloise au son strident qui se terminait sous la forme de gueule d’un animal. Ce monnayage destiné au paiement des troupes a été abondamment frappé, peut-être dans un atelier itinérant attaché à César. La fabrication de ce type a débuté avant l’invasion de l’Italie en 49 avant J.-C.

M. Crawford a relevé une estimation de 750 coins de droit et de 833 coins de revers, représentant une production qui pourrait avoisiner les deux à quatre millions de deniers. Les auteurs du CMDRR. ont isolé six variétés différentes pour ce denier. Pendant très longtemps, on pensa que ce denier avait été frappé par César pendant la Guerre des Gaules entre 58 et 52 avant J.-C., en Gaule même. En fait, il fut fabriqué au début des Guerres Civiles. Il a été imité servilement par les Trévires avec le bronze HIRTIVS (LT. 9235), fortement romanisé.

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon:

Ce denier a été restitué par Trajan. Il se rapporte à la victoire des légions romaines sur Arioviste et ses Germains en 696 (58 av. J.-C.). L’éléphant qui rappelle le type de certaines monnaies des Metelli (Caecilia, 43 et 50) est l’emblème du nom de César, mot qui en langue punique, prétendaient les anciens, signifiait éléphant. Les emblèmes du revers font allusion à la dignité de pontifex maximus dont César était investi depuis l’an 691 (63 av. J.-C.). Cette monnaie n’est pas antérieure à 696, mais c’est sans raisons sérieuses qu’on a voulu en fixer la fabrication à l’an 704 (50 av. J.-C.). Elle a pu être émise en Gaule, peu après la défaite d’Arioviste, car, vers le même temps, Aulus Hirtius, gouverneur de la Gaule Belgique, fit frapper aux mêmes types de petites pièces de cuivre, dans le pays des Trévires ; il se contenta de substituer son nom à celui de César.

(Commentaire emprumté au site lesdioscures.com, sité en réf)

Informations complémentaires

Caractéristiques

robot killer