CORIOSOLITES (IIe - Ier siècles avant J.-C.) Statère de billon à la Lyre, classe V a

CORIOSOLITES (Région de Corseul, Cotes d'Armor) IIe au Ier siècles avant J.-C.)

Statère de billon, classe V a - Date : c. 80-50 AC.

Métal : billon
Diamètre : 22 / 23mm
Axe des coins : 3h.
Poids : 6,61 g
Degré de rareté : R1
Etat de conservation : TTB / SUP  

N° dans les ouvrages de référence : LT.6703  - BN.6688-6709  - ABT.-  - Sch/L.-  - Sch/SM.-
Titulature avers : Anépigraphe.
Description avers : Tête humaine à droite, chevelure en trois rouleaux, les cheveux divisés en grosses mèches en forme de S, le nez réaliste, pointé, l’œil ovale.
Titulature revers : Anépigraphe.
Description revers : Cheval androcéphale bridé, galopant à droite ; au-dessus, restes de la tête de l'aurige et hampe pointée ; entre les jambes, une lyre ; devant la bouche, un rinceau.

Commentaire à propos de cet exemplaire : Exemplaire de poids relativement lourd.
Commentaires : Le Dr. Colbert de Beaulieu avait établi la répartition du monnayage coriosolite en six classes. Katherine Gruel, dans l'étude du trésor de Trébry, s'est livrée à un reclassement typologique sans remettre en cause celui réalisé au niveau charactéroscopique. K. Gruel, op. cit. p.57-59 a établi une chronologie relative et comparée des monnayages des Vénètes et des Coriosolites. D'après cet auteur, l'ordre des classes serait : VI, Vb, Va, IV, I, III, II. Les statères de la classe VI des Coriosolites présenteraient une homotypie de contiguïté avec la classe III des Vénètes. La classe V des Coriosolites serait frappée en même temps que les classes V et VI du monnayage vénète. Elle a aussi développé l'idée que le monnayage coriosolite pourrait constituer un numéraire confédéral, fabriqué au moment de la Guerre des Gaules entre 57, date de la révolte des Armoricains et 51 avant J.-C., fin de la guerre des Gaules.


Historique : Les Coriosolites étaient un peuple armoricain, installé dans l'actuel département des Côtes-d'Armor. Ils avaient pour voisins les Osismes, les Vénètes, les Namnètes et les Redons. C'était un peuple de marins dont le principal port semble avoir été Alet. Leur nom est encore aujourd'hui conservé dans celui de Corseul. Ils jouèrent un rôle important dans le commerce avec la Bretagne insulaire, participèrent à la campagne de 57 avant J.-C. et furent soumis par Crassus. L'année suivante, ils participèrent encore à la révolte des Armoricains sous la conduite des Vénètes avec les Unelles et les Lexoviens, tous écrasés par César. En 52 avant J.-C., les Coriosolites participèrent au contingent de vingt mille hommes que les Armoricains envoyèrent afin de dégager Vercingétorix, assiégé dans Alésia. César (BG. II, 34 ; III, 7, 11 ; VII, 75). Pline (HN IV, 107) Kruta : 108, 355, 366.


Informations complémentaires

14 déc. 2017
94
LT.6703 - BN.6688-6709 - ABT.- - Sch/L.- - Sch/SM.-
robot killer