;

CARACALLA - Denier - 214 - Rome - 3e Officine

CARACALLA - Denier

 

Commentaires sur l'état de conservation :
Flan idéalement centré des deux côtés. Beau portrait expressif de Caracalla. Revers à l’usure régulière. Patine grise
 
Référence ouvrage :
 
 
Type : Denier
Date : 214
Nom de l'atelier/ville : Rome
Métal : argent
Titre en millième : 550 ‰
Diamètre : 19,5 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 3,20 g.
Degré de rareté : R1
Officine : 3e

 

Avers :

Titulature avers : ANTONINVS PIVS AVG GERM.
Description avers : Tête laurée de Caracalla à droite (O*).
Traduction avers : “Antoninus Pius Augustus Germanicus”, (Antonin pieux auguste germanique).
 

Revers :

Titulature revers : P M TR P - XVII COS IIII P P.
Description revers : Hercule nu debout à gauche, tenant une branche d'olivier de la main droite et une massue avec la peau de lion de la gauche.
Traduction revers : “Pontifex Maximius Tribunicia Potestate septimum decimum Consul quartum Pater Patriæ”, (Grand pontife revêtu de la dix-septième puissance tribunitienne consul pour la quatrième fois père de la patrie).
 

Commentaire :

(CGB) Semble plus rare que ne le laissent supposer les ouvrages généraux.
 

Historique :

CARACALLA

(27/05/196-8/04/217) Marcus Aurelius Antoninus

Auguste (4/02/211-8/04/217)

Après l'assassinat de Géta, Caracalla fit décréter la "damnatio memoriæ" de son frère. La "Constitution Antoniniana" fut promulguée en 212. Tous les habitants de l'Empire devenaient des citoyens romains. L'année suivante, il entreprit une campagne en Germanie et remporta de nombreuses victoires sur les Germains, les Iapyges et les Goths. Il reçut le titre de "Germanicus". La fin du règne fut marquée en 215 par la Réforme monétaire et la création de l'antoninien. Caracalla entame une ultime campagne contre les Parthes. Il est assassiné après avoir célébré ses vicennalia.

Other information

robot killer