ANTIOCHE - Demi-follis ou demi-nummus (310-311) - atelier : Coelé Syrie, Antioche

ANTIOCHE(IVe siècle) Demi-follis ou demi-nummus Date : 310-311 - atelier : Coelé Syrie, Antioche (Antiochia)
Diamètre : 14 / 15mm - Axe des coins : 6 h. -  Poids : 1,47 g.
Degré de rareté : R1

N° dans les ouvrages de référence : MRK.128 a - McAlee 170f; Van Heesch 3a; Vagi 2954. aVF
Titulature avers : GENIO AN-TIOCHENI.
Description avers : La Tyche d’Antioche vue de face, tourelée, drapée assise sur un rocher ; à ses pieds, L’Oronte, nageant à droite, tournant la tête à gauche.
Traduction avers : “Genio Antiocheni”, (Au Génie d’Antioche).
Titulature revers : APOLLONI - SANCTO/ - S (officine) // SMA. (Atelier ) Apollon vêtu du chiton et du peplos, tenant une patère de la main droite et une lyre de la main gauche.
Traduction revers : “Apollini Sancto”, (A l’Apollon saint).

Pour cette émission J. Van Heesch a répertorié 96 exemplaires pour les dix officines dont huit pour la quatrième officine.

Commentaires : La datation et le classement de monnayage ont longtemps posé problème. Il semble qu'il faille dater cette série de pièces divisionnaires de la fin de la période tétrarchique. D'après les travaux de J. von Heesch, RBN. 1975, p. 92 ss., n° 3d, une frappe semi-autonome sous Maximin Daza, ces monnaies auraient été frappées à la fin du règne de Maximin II. L’atelier d’Antioche fonctionne alors avec dix officines. D'autres datations ont été proposées : en 330, au moment des émissions particulières pour Rome et Constantinople ; sous le règne de Julien II auguste entre 361 et 363. Il semble bien s'agir d’un demi-follis, taillé au 1/192e livre, correspondant à une taille pour un follis, nummus ou centenionalis au 1/96e livre.


Historique : Antioche fut fondée en 300 avant J.-C. par Séleucus Ier. Elle fut la capitale du royaume séleucide avant de devenir celle de la province romaine de Syrie. La Syrie fut annexée par Pompée en 64 avant J.-C. Sous l'Empire, Antioche est l'une des villes les plus peuplées de l'Empire avec 200.000 à 300.000 habitants. Grande métropole de l'Orient romain, c'était aussi une ville menacée par les invasions. Parthes puis Sassanides menacèrent ou s'emparèrent de la cité. Elle fut très tôt christianisée comme Alexandrie. La ville, cosmopolite, était le point d'aboutissement de toutes les caravanes de l'Orient. Au début du IVe siècle, elle passe successivement entre les mains de Dioclétien, Galère, Maximin II, Licinius Ier et enfin Constantin Ier.

Other information

05 Oct 2019
48
McAlee 170f; Van Heesch 3a; Vagi 2954. aVF
robot killer